Coup d’œil sur certaines coutumes et traditions malgaches

Madagascar est connu comme étant une île dotée d’une grande richesse touristique. Elle regorge de magnifiques plages, une faune et une flore exceptionnelle. Mais ce n’est pas tout. Sa population est si accueillante qu’il fait bon d’y séjourner. Voici quelques-unes de leurs coutumes et traditions.

A propos des « Fady » à Madagascar

Le « Fady » est très ancrée dans la culture malgache. Il s’agit de choses qui sont tabous, c’est-à-dire, interdites. Les touristes ont parfois du mal à comprendre le sens de ces interdits en question. Dans certaines régions, il est par exemple interdit de donner des coups de pied dans un mur. Dans d’autres, la consommation du porc est un « Fady ».  Nous mentionnons d’autres tabous comme ne pas siffler la nuit dans certains secteurs. Dans un village, il peut aussi s’agir d’une tenue vestimentaire. Cela peut même être l’acte de montrer quelque chose du doigt ou de toucher un arbre. Il faut souligner que ces « Fady » dépendent d’un endroit à un autre. Par conséquent, avant de vous rendre sur cette île pour un Madagascar Tourism, il est nécessaire de s’informer si le lieu où vous séjournez, respecte certains « Fady ». Dans tous les cas, il est important de ne pas les enfreindre, même s’ils nous paraissent parfois étranges.

Le respect des devins et l’utilisation des « Ody »

Les Malgaches vouent un grand respect pour les devins et les astrologues. Il faut donc faire attention de ne pas dire du mal de ces derniers. En réalité, la plupart de la population de l’île les consulte pour demander conseil sur des décisions importantes de leur vie. Il n’est pas rare de voir des personnes aller les voir pour solliciter leur avis pour un projet de construction d’une maison, ou la date propice pour un mariage. On croit que ces individus ont des pouvoirs magiques et connaissent à l’avance ce qui se passera dans le futur. Et à Madagascar, il n’existe pas qu’un seul professionnel en divination. A part le « Mpanandro » (devin), on a le « Mpisikidy ». Il aurait la capacité de parler, et de faire passer des messages aux morts. Et qu’en est-il des « Ody » ? Ce sont des amulettes portées par certains individus dans le but d’éloigner le mal et attirer la richesse.

Le  « Famadihana »  et le  « Tromba »

Le « Famadihana » est l’un des rites les plus appréciés par les Malgaches. C’est une cérémonie consistant à retourner les morts. On sort ces derniers de leurs tombes, dans le but de leur rappeler qu’on ne les oublie pas. Et on en profite pour demander leur protection. Pendant cet événement, la famille du mort chante, danse et fait un grand festin. En général, c’est au mois d’août qu’on procède à ce rituel. Le « Tromba », quant à lui, est un rite de possession grâce auquel on communique avec les esprits des rois décédés. On a généralement recours à cette pratique pour demander conseil aux ancêtres.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.